Test de la lampe Fenix TK16 V2.0 par un professionnel indépendant.

Test de la lampe Fenix TK16 V2.0 par un professionnel indépendant.

Examen de la lampe Fenix ​​TK16 V2.0: lampe tactique

  1. Présentation de la lampe Fenix ​​TK16 V2.0
  2. Qualité de fabrication
  3. LED, lunette d'objectif et réflecteur
  4. Taille et comparaison
  5. Interface utilisateur
  6. Batteries et chargement
  7. Performance
  8. Beamshots
  9. Verdict final
  10. Fenix ​​TK16 V2.0 lien produit
Fenix TK16 V2.0

Spécifications de la lampe Fenix ​​TK16 V2.0

Modèle de marque Fenix ​​TK16 V2.0
LED Luminus SST70
Lumens 3 100 lm
Intensité du faisceau 31 600 cd
Configuration de la batterie. 1 * 21700
Matériel Aluminium
Les modes 5
Blinkies Multi-stroboscopique unique
Réflecteur Lisse
Étanche IP68
Date de révision Avril 2021

Introduction de la lampe Fenix TK16 V2.0:

Quand je pense à une lampe torche tactique, j'imagine une lumière noircie avec un anneau de préhension et une lunette de frappe noueuse accompagnée de gants, de pistolet. De toute évidence, c'est une description très générale, mais toutes les lampes torches «tactiques» ne sont pas des lampes torches tactiques . Certaines ne sont que des lumières ordinaires avec des caractéristiques «tactiques» collées sur le nom, qui arborent des caractéristiques gimmicky et inutiles. Le marché des lampes torches tactiques est assez encombré et plein de produits assez terribles. Cependant, certains fabricants se distinguent, avec des lunettes de frappe fonctionnelles, des finitions et une construction robustes, des anneaux de poignée tactique, des commutateurs de queue avant, des interfaces utilisateur simples et des fonctionnalités propices au montage sur des armes à feu (commutateurs à distance, etc.). L'un est Fenix. Ils sont dans le secteur des lampes torches depuis 2001 et fabriquent de belles lampes de qualité professionnelle. Aujourd'hui, je vais jeter un œil à quelque chose de nouveau (ou d'ancien) de Fenix, la Fenix TK16 V2.0. Comme son nom l'indique, il s'agit de la version actualisée de la vénérable lampe torche tactique TK16 introduite pour la première fois en 2015. La série TK est commercialisée auprès des forces de l'ordre, des militaires, des premiers intervenants et d'autres professionnels. La nouvelle version a de très belles mises à jour et des performances considérablement améliorées. Voyons si Fenix ​​a une fois de plus créé une lumière tactique fidèle à sa forme.

Qualité de l'emballage.

Je considère que Fenix ​​est une marque haut de gamme, alors j'attends naturellement un emballage haut de gamme, et c'est à peu près ce que vous obtenez, une jolie boîte avec une étiquette volante destinée à la vente au détail. La présentation est bien faites avec une image de la lumière à l'avant, plâtrée avec une police facile à lire et de nombreux points forts du produit. Au dos, il y a une liste complète des spécifications et fonctionnalités vitales. À l'intérieur de la boîte se trouve un assortiment d'accessoires tout aussi impressionnant: 

  • La lampe torche Fenix ​​TK16 V2.0
  • Batterie Fenix ​​ARB-L21-5000U 21700
  • 2 joints toriques de rechange
  • Cordon
  • Manuel de l'Utilisateur
  • Carte de garantie
  • Insertion marketing
  • Câble de chargement USB de type C
  • Holster

Je suis toujours impressionné lorsque les fabricants de lampes de poche ne lésinent pas sur les accessoires, et Fenix ​​vous donne absolument tout ce dont vous avez besoin pour allumer la lampe de suite après l'ouverture. Aucun problème de qualité, mais le câble USB semblait plutôt court. La lanière était de type standard non réglable, mais semblait solide, et l'étui semblait également bien fait.

La lampe Fenix en cours d'utilisation

Étant un lampe de poche de taille 21700, elle se sent naturellement bien dans la main, et je n'ai rien ressenti d'anormal lors de la manipulation de la lumière. J'ai été surpris par la légèreté d'une lampe torche tactique 21700, ce qui a contribué à une manipulation facile. Toutes les fonctions de l'interface utilisateur sont gérées via 2 commutateurs montés sur la queue. L'un est un clic avant traditionnel, et il y a un interrupteur électronique momentané secondaire plus petit au-dessus qui est utilisé pour changer de mode et activer la fonction stroboscopique. Les commutateurs sont bien positionnés pour une manipulation naturelle avec le pouce, et avec un peu de pratique, je pourrais utiliser le coussinet de mon pouce pour manipuler les deux commutateurs. Les commutateurs ont une action de clic solide et rapide et ne semblent pas flous ou vagues.

Il n'y a pas de moletage sur la lumière, mais le corps de la lampe a des rainures usinées dans un modèle connu sous le nom de reeding, qui se trouve sur de nombreuses lampes Fenix. Ceux-ci donnent en fait une bonne adhérence et une bonne traction. Le clip de poche est raisonnablement robuste et a une grande tension. De plus, le clip est amovible et réversible afin que vous puissiez porter la lunette lumineuse vers le haut ou vers le bas. De plus, le corps est également réversible. L'étui a une couverture Velcro robuste et peut facilement être monté sur une ceinture de service. Il permet également de porter la lunette vers le haut ou vers le bas, et la lumière était étonnamment facile à extraire de l'étui. Il y a une paire de trous de lanière à 90 degrés l'un en face de l'autre dans la queue. Malheureusement, la position de la queue n'est pas possible avec le TK16 V2.0 car les doubles commutateurs de queue se mettent en travers. 
À la mesure des éclairages professionnels, Fenix ​​vend un assortiment très complet d'accessoires en option pour la lampe TK16 V2, y compris des supports d'arme à feu, des pressostats à distance, une baguette pour le contrôle de la circulation, un support de vélo, un diffuseur, un clip de ceinture à détachement rapide, un étui à dégagement rapide.

Qualité de fabrication et garantie

C'est ma première critique de lampe Fenix , mais tout de suite, je pourrais dire que c'est un article de qualité. L'ajustement et la finition sont excellents et l'usinage est absolument impeccable, sans éclats, bavures ou marques de machine. Rien ne claque et toutes les pièces s'adaptent parfaitement sans espaces. 

La lampe est fabriquée à partir d'un alliage d'aluminium 6061-T6 résistant avec une anodisation noire profonde de type III HA. La finition est plus brillante que mate et, bien sûr, elle est impeccable, sans taches fines ni imperfections. Elle est également durable et n'a pas montré d'usure notable même après avoir retiré et fait pivoter le clip de poche. Je ne doute pas que cette lumière résiste à un usage intensif et à des abus. La sérigraphie est également super nette. C'est cette attention aux détails qui place vraiment la barre de qualité assez haute.  

La lampe tactique se décompose en trois parties: la tête, le tube de la batterie et le capuchon arrière. J'ai essayé de dévisser la lunette avec mes mains, mais elle est collée ou Loctited. Mis à part la batterie, il n'y a pas de pièces réparables par l'utilisateur sur cette lumière. Pour la protection contre les infiltrations, Fenix ​​évalue la lampe TK16 V2.0 à IP68, en spécifiant une étanchéité totale à la poussière et capable de résister à une submersion complète et continue dans l'eau à des profondeurs de 1 mètre ou plus. 

La lunette, l'avant et l'arrière du tube de batterie sont scellés par un seul joint torique de bonne taille et les filets sont parfaitement coupés en carré et entièrement anodisés, de sorte que vous pouvez verrouiller manuellement la lumière. Elles n'étaient pas les plus lisses que j'ai ressentis malgré la lubrification, donc je pense que Fenix ​​aurait pu améliorer la douceur avec un peu plus de lubrifiant. J'ai ajouté du SuperLube et voilà, onctueux comme du beurre. 

Le ressort du côté conducteur et le capuchon arrière sont des unités courtes, épaisses et plaquées or et semblent de haute qualité. Les ressorts arrière durables sont ici importants car la Fenix ​​TK16 V2.0 peut être montée sur un fusil et les ressorts absorbent l'énergie de recul et empêchent la batterie de rebondir sur les contacts, provoquant des ruptures de connexion ou des dommages. Fait intéressant, il n'y a pas de manchon intérieur dans le tube de la batterie, comme sur certains interrupteurs électroniques / feux cliquables arrière, et j'aime cela parce que c'est un point de défaillance potentiel de moins et contribue à la durabilité. La magie doit se produire à l'intérieur du capuchon arrière sur un PCB, ce qui, je suppose, créerait un chemin de courant intéressant (plus à ce sujet plus tard).

L'engagement de Fenix ​​envers la qualité s'étend à la garantie. Ils offrent un remplacement de 15 jours sans poser de questions pour les défauts d'usine, avec une garantie à vie limitée avec réparations et main-d'œuvre gratuites pendant 5 ans. Après 5 ans, Fenix ​​réparera la lumière gratuitement, mais vous êtes responsable de toutes les pièces. Les batteries Fenix ​​sont garanties 1 an.

LED, objectif, lunette et réflecteur

J'apprécie toujours un fabricant qui n'essaie pas de cacher la LED qu'il utilise derrière des absurdités marketing ambiguës. Fenix ​​aurait pu suivre la voie populaire et rester coincé dans une XHP50.2 pour une sortie maximale, mais ils sont allés mieux avec la Luminus SST70 en blanc froid (j'estime 6000K). Je suis content qu'ils l'aient fait. La SST70 est un émetteur quad-die 6 ou 12 volts comme la 50.2, et partage les mêmes dimensions. Cependant, le SST70 a une surface émettrice de lumière 55 à 60% plus petite que le XHP50.2. Cela signifie que vous obtenez plus de projection à une sortie similaire avec une meilleure teinte et un faisceau plus propre et plus uniforme.

La SST70 est parfaitement centré dans un réflecteur SMO profond et impeccable et une lentille en verre minéral à revêtement AR. La lunette est assez conséquente pour une petite lumière. C'est de l'acier inoxydable sablé avec des créneaux obligatoires, mais 3 des créneaux contiennent des pointes de rupture pointues en carbure de tungstène qui dépassent d'environ 1 mm. Elles ont l'air assez noueuses et seraient parfaits pour briser la vitre d'une voiture, protéger l'objectif ou dans une situation de légitime défense. Je ne vais évidemment pas casser la vitre de ma voiture pour tester cela, mais je n'ai aucune réserve sur le fait que cela puisse le faire. 

Le réflecteur SMO donne à la lampe fenix TK16 V2.0 une bonne projection, un déversement très généreux et un bon éclairage latéral. Vous obtenez également un bon hotspot serré, et combiné avec les modes bien espacés, je pense que c'est parfait pour le travail tactique ainsi que pour un usage général. Il n'y a pas de changement de teinte évident et une couronne minimale. Oui, le faisceau est un peu vert à faible rendement, mais disparaît généralement assez rapidement avec une luminosité accrue et n'est vraiment gênant que si on la cherche contre des murs blancs.

Dimensions et comparaison de taille

  • Longueur: 14,3 cm
  • Diamètre de la tête: 3,4 cm
  • Diamètre du corps: 2,5 cm

Poids: 

  • Avec la batterie Fenix ​​ARB-L21-5000U 21700: 185 grammes.
  • Sans batterie: 112 grammes.

Comparaison de la taille de la lampe Fenix

Groupe 1 (de gauche à droite): 3D Maglite, Fenix ​​TK16 V2.0.

Groupe 2 (de gauche à droite): Thorfire C8, Fenix ​​TK16. V2.0. 

Groupe 3: Acebeam L17, Olight Odin Mini, Fenix ​​TK16 V2.0, Acebeam L19. 

Vous vous demandez peut-être pourquoi j'ai inclus une Maglite? Oui, elle est vielle et désuet par rapport aux normes d'aujourd'hui, mais la Maglite représente en quelque sorte la genèse des lampes de poche tactiques. Le personnel de sécurité, les agents des forces de l'ordre (mon père en portait une), les pompiers, les ambulanciers paramédicaux et d'autres professionnels ont utilisé (et abusé) des Maglites pendant des décennies. De plus, cela donne vraiment une bonne idée de l'avancée des lampes de poche en termes de taille!

Pilote et interface utilisateur:

Le pilote de la Fenix ​​TK16 V2.0 est collé à l'intérieur de la tête, je ne peux donc pas y jeter un coup d'œil, mais ce sera un pilote de suralimentation à courant constant pour augmenter les 4,2 volts de la batterie à 6 volts pour la SST70 . Pour l'interface utilisateur, vous ne trouverez pas Anduril, Biscotti ou Narsil ici car les professionnels ne seront pas dérangés par plusieurs menus, la configuration de la rampe ou l'étalonnage thermique, et pourraient moins se soucier des modes clignotants sophistiqués. Ils s'attendent simplement à ce que la lumière s'allume lorsqu'ils appuient sur le bouton.

L'interface utilisateur, c'est 5 modes et un seul stroboscope variable qui est très efficace (désorientant). Le bouton principal (gros bouton) est un véritable interrupteur à clic avant qui allume la lumière dès que vous appuyez dessus, contrairement à un clic inversé qui nécessite une pression et un relâchement complets pour s'allumer. L'interrupteur avant allume et éteint la lumière et permet la signalisation, tandis que l'interrupteur secondaire sert à accéder au stroboscope et aux changements de mode lorsque l'interrupteur avant est activé. Il a une mémoire de mode, ce qui est un peu controversé car dans les situations tactiques, vous ne voudrez peut-être pas que votre lumière passe en turbo ou en éco et vice / versa lorsque vous l'allumez.

Modes: Eco, faible, moyen, élevé, turbo. Le stroboscope est accessible uniquement via le commutateur secondaire et ne fait pas partie des modes réguliers.

 À partir de OFF:

  • Appuyez et maintenez l'interrupteur principal à clic avant: fonctionnement momentané ou continu dans le dernier mode mémorisé
  • Clic simple: désactive
  • Double clic: N / A
  • Appuyez sur l'interrupteur secondaire et maintenez-le enfoncé: mode stroboscopique

À partir de ON:

  • Appuyez sur l'interrupteur principal avant et maintenez-le enfoncé: N / A
  • Appuyez sur l'interrupteur secondaire et maintenez-le enfoncé: mode stroboscopique
  • Interrupteur principal en un seul clic: s'éteint
  • Commutateur secondaire à un clic: commutez les modes (eco-low-medium-high-turbo).
  • Double clic: N / A

Mémoire de mode:

  • Oui, mémoire du dernier mode

Avertissement de basse tension:

  • Oui, la lumière passera progressivement en mode éco et clignotera 3 fois chacune pendant 5 minutes en tant que rappel LVP visuel jusqu'à ce que la lumière passe à un mode très bas et fonctionne jusqu'à ce qu'elle s'éteigne.

Stroboscope / clignotements

  •  Stroboscope à variable unique, accessible via le commutateur secondaire.

Mode de verrouillage: 

  •  Rien. Dévissez le capuchon arrière ⅛ tournez pour le verrouiller manuellement.

PWM

  •  Oui, uniquement en mode bas, mais non visible à l'œil nu.

Information additionnelle: Bien que certains puristes se moquent de tout ce qui concerne plus de 2 modes avec de la mémoire sur une lumière tactique pure (comme l'interface utilisateur d'Olight), je pense que la TK16 a une interface utilisateur bien pensée et exécutée qui fonctionne très bien avec la configuration à double commutateur. C'est plus que suffisamment «tactique» pour l'application de la loi, la sécurité et d'autres tâches et est facile à utiliser. Je ne pense pas que vous entendriez qui que ce soit dire: "Comment puis-je l'activer?" Appuyez simplement sur le gros bouton pour l'allumer et appuyez sur le petit pour changer de mode. Peasy facile. J'aime le fait que le stroboscope ne fait pas partie des modes réguliers et peut être appelé avec une seule pression sur un bouton. Fenix ​​annonce également une fonctionnalité appelée Advanced Pulse Frequency Transmission System. Ils ne listent aucune information à ce sujet à part un court texte sur l'anti-interférence et de meilleures performances. Peut-être que cela a à voir avec l'élimination d'un tube de transmission séparé pour les fonctions clicky / e-switch? Je pouvais entendre un très faible bruit de cliquetis provenant du capuchon arrière lorsque le stroboscope fonctionnait s'il était tenu jusqu'à mon oreille, alors peut-être qu'il y a un MOSFET ou un autre transistor gérant la commutation? Le pilote fonctionne bien et je n'ai rencontré aucun problème de scintillement ou de connexions desserrées, même lorsque je suis bousculé assez vigoureusement. Il n'y a pas de verrouillage électronique, et c'est important car si vous oubliez que vous avez verrouillé votre éclairage et que vous avez besoin de l'allumer, cela pourrait être très grave dans une situation `` professionnelle '' et je n'ai rencontré aucun problème de scintillement ou de connexions lâches, même lorsque je me suis bousculé assez vigoureusement.

Batteries et chargement

La Fenix ​​TK16 V2.0 prend une batterie au lithium-ion de taille 21700 et est livrée avec la Fenix ​​ARB-L21-5000U 21700. C'est une batterie de 5000 mAh (18 Wh) avec une charge USB de type C intégrée et un circuit de protection. Elle est venu chargé à 3,6 volts, ce qui est optimal pour le stockage. Elle a été préchargé avec un isolateur en plastique pour rompre la connexion électrique. 

D'accord, je sais que les professionnels ne se soucieront probablement pas de cela, mais je pense que cela vaut la peine d'être mentionné. Certaines des lampes de qualité professionnelle grand public sont conçues autour de batteries propriétaires, et bien que ce ne soit pas une chose terrible, cela décourage certains acheteurs. Cependant, vous pouvez utiliser n'importe quel 21700 que vous voulez dans la Fenix TK16 V2.0, mais il y a une mise en garde: Ellles doivent être faites avec des boutons en haut ou protégés. J'ai essayé une Samsung 30T à dessus plat et elle était trop courte, mais mon bouton Acebeam protégé et un bouton de marque Epoch non protégé (Samsung 50G reconditionné) fonctionnaient très bien. Merci Fenix! 

La charge est évaluée à 5 volts 2 ampères, et lorsque j'ai testé cela avec mon compteur USB Hidance, j'ai obtenu 1,47 à 1,50 ampères. Pas exactement une charge rapide pour une cellule de grande capacité. Il y a un petit trou au centre de la partie supérieure du bouton qui abrite un indicateur LED pour l'état de charge: rouge pour la charge et vert pour une charge complète. Attention fabricants: pouvons-nous s'il vous plaît obtenir des indicateurs de charge LED bleus? La cellule était chargée à 4,19 volts par mon multimètre numérique.

Mon chargeur ne convient pas aux cellules aussi longtemps, donc je ne sais pas si vous pouvez le charger de cette façon, mais j'imagine que vous le pouvez. 

Performance

Si les spécifications de Fenix ​​sont vraies, la V2.0 représente une énorme augmentation des performances par rapport au premier modèle TK16, qui gérait 1000 lumens.

Mesure de l'ampli  

Je n'ai pas pu obtenir une mesure complète du tirage actuel en raison de la conception du capuchon arrière. J'ai découvert cela lorsque j'ai mesuré le tirage parasite de la manière normale, il a trouvé la tension de la batterie. Hmmm. Quand j'ai mesuré la continuité au niveau de l'interrupteur, il n'y en avait pas, juste un circuit ouvert. Cela me dit que le chemin actuel est à l'intérieur du capuchon arrière, et y accéder signifierait un désassemblage destructeur potentiel. 

Je n'ai pu obtenir qu'une seule mesure du capuchon arrière de la manière traditionnelle en utilisant ma pince ampèremétrique avec un petit morceau de fil de calibre 12 dans une boucle. La seule mesure que j'ai obtenue était de 2 ampères, mais je ne sais pas si cela faisait partie des modes car elle était trop brillante pour les moyennes et hautes, mais pas assez pour les turbo.

Drain parasite:

Je n'ai pas pu mesurer le drain parasite en raison de la conception du capuchon arrière. 

Graphique d'exécution

J'ai effectué le test d'exécution en utilisant la sphère d'intégration de 30 centimètres avec le luxmètre d'enregistrement de données Digi-Sense 20250-00. J'ai utilisé la batterie ARB-L21-5000U complètement chargée et testé tous les modes (sauf le stroboscope). Pour être honnête, c'est de loin le test d'exécution le plus ennuyeux (long) que j'ai jamais fait. Peut-être un peu plus divertissant que de regarder la peinture sécher ou l'herbe pousser, mais pas aussi excitant que d'attendre que l'eau bout.

En commençant par le turbo, le test a commencé à 2662 lumens et en moins de 20 secondes, il était inférieur à 2500 lumens. Il a chauffé rapidement et la température de la tête à 60 secondes était de 45,3 °C (à partir de 23 °C ambiante), et cela est passé à 51,2 °C en 30 secondes supplémentaires. Je n'ai jamais vu plus de 54 ° C à la tête, de sorte que la Fenix ​​TK16 V2.0 pourrait être portable même pendant les turbo prolongées. La lumière a tenu environ 1000 lumens pendant plus de 2 minutes, se déposant finalement à environ 700 lumens. Ce n'est que 2 heures 33 minutes qu'elle est revenu à moins de 300 lumens. La dernière étape vers le bas était de 6,9 ​​lumens avant que la lumière ne s'éteigne au bout de 4 heures 47 minutes. Ils ne s'affichent pas bien sur les graphiques, mais il y a des bips vers la fin des notifications LVP, clignotant toutes les 5 minutes environ jusqu'à ce que la lumière s'éteigne. 

High était très similaire au turbo, mais avec une puissance réduite. Commençant légèrement en dessous de 900 lumens, la lumière a tenu plus de 800 lumens pendant 15 minutes avant de se retirer progressivement au cours des 4 heures suivantes. Turbo et high étaient des images miroir commençant à 2 heures et 36 minutes avec un arrêt élevé 4 minutes après le turbo à 4 heures 51 minutes.

Medium, low et eco étaient les tests les plus ennuyeux. Pour le moyen, à partir de 303 lumens jusqu'à un cheveu de plus de 13 lumens, il a fallu 9 heures, 56 minutes, avec les mêmes indications LVP que les autres durées d'exécution vers la fin à partir de 9 heure, marque 11 minutes jusqu'à l'arrêt. Low a commencé à 138 lumens et a tenu plus de 130 lumens pendant plus de 16 heures. Impressionnant! Le temps total était de près de 20 heures d'affilée à 19 heures 32 minutes. Eco a été le vainqueur du marathon dans ce test à coup sûr, et j'ai abandonné avant cela. La sortie était stable à environ 25 lumens jusqu'à ce que je débranche la prise à 36 heures.

Des plats à emporter? C'est un autre domaine où la qualité et l'attention aux détails sont évidentes. Le pilote de suralimentation est bien réglé et semble être très efficace et bien adapté à la LED SST70. Il est évident que Fenix ​​est resté conservateur avec la régulation thermique à moins de 55 °C, qui est très bien exécutée sans fluctuations erratiques ou anormales. La luminosité est également bien réglée et reste cohérente. Je pense que Fenix ​​a fait un excellent travail en concevant cette lumière pour un rendement constant pendant un fonctionnement continu. Ce serait parfait pour coller sur un cône diffuseur et diriger la circulation des véhicules ou des piétons pendant 8 heures par jour, ou entre les mains d'un policier ou d'un agent de sécurité qui a besoin d'une lumière pour durer tout le quart de travail de 10 à 12 heures. 

Mesures de lumen (pour chaque mode)

Pour les tests de lumen, j'ai utilisé ma sphère d'intégration maison de 30 cm calibrée avec une lumière de sortie connue à l'aide du luxmètre d'enregistrement de données Digi-Sense 20250-00. J'ai utilisé la batterie ARB-L21-5000U entièrement chargée incluse. Les lectures ont été prises à 30 secondes. J'ai capturé la lecture d'activation pour turbo et haut car la sortie chute si rapidement. 

Mode Lumens mesurés Lumens annoncés
Eco 26,22 30
Faible 138 150
Moyen 303,6 350
Haute 848,7 (855,6 au départ) 1000
Turbo 2221,8 (2656,5 au début) 3100

Mes chiffres sont un peu inférieurs à la Fenix ​​annoncée. Il est possible que la lunette empêche la lumière d'atteindre le capteur de luxmètre. Pourtant, ce sont des chiffres assez impressionnants pour une seule LED, et plus élevés que tout SST40 ou XP-L2 pourrait gérer sur l'extrémité supérieure. 

J'ai refait le test de lumière une semaine après avoir fait les mesures initiales. Une fois la batterie déchargée et rechargée plusieurs fois (pour les tests d'exécution), j'ai remarqué que les nombres de lumen augmentaient un peu: Eco 28,98, bas 146,28, moyen 317,40, haut, 910,80 à l'allumage et turbo 2760 à l'allumage. Un peu mieux, mais toujours dans le bas pour le turbo.

Lancer des numéros: 

Le jet a été mesuré à 5 mètres à l'intérieur à l'aide du luxmètre Uni-T UT383S. J'ai utilisé la batterie ARB-L21-5000U complètement chargée pour tous les tests. Toutes les lectures ont été enregistrées à 30 secondes.

Mode Jet mesuré Jet annoncé
Eco 325 cd, 36,05 mètres 330 cd, 40 mètres
Faible 1850 cd, 86,02 mètres 1650 cd, 80 mètres
Moyen 4375 cd, 132,20 mètres 3900 cd, 125 mètres
Haute 12800 cd, 226,27 mètres 12000 cd, 220 mètres
Turbo 40900 cd, 404,4 mètres 31600 cd, 380 mètres

Je suis très impressionné par les chiffres des jets et j'ai battu les chiffres annoncés par Fenix. Le SST70 a vraiment une excellente projection du réflecteur relativement petit de la Fenix TK16, et c'est un bon exemple de la raison pour laquelle j'aime vraiment cette LED chez Fenix.

Beamshots

J'ai comparé la Fenix TK16 V2.0 à une autre véritable tactique, l'Olight Odin, qui a un émetteur blanc neutre derrière une optique TIR conçue pour une portée plus proche et un éclairage latéral optimal, et une C8 modifié avec un réflecteur SST40 et SMO 5000K piloté par FET. J'ai utilisé le turbo (haut sur l'Odin car il n'y a que 2 modes). Les paramètres de la caméra sont les mêmes. 

  • Vues en extérieur: La clôture est à environ 30 mètres. Nous pouvons voir que la C8 est le vainqueur évident du lancer, suivi de la TK16. L'Odin est destiné à des portées plus courtes, pas à des jets, et cela se voit. 
  • Plans en intérieur: Le bout du couloir mesure environ 10 mètres. C'est là que l'Odin brille vraiment (sans jeu de mots) avec le déversement diffus et le hotspot défini, idéal pour les distances plus courtes. La C8 montre les limites d'un quasi-jet à courte portée, tandis que la TK16 V2.0 a un bon éclairage latéral, un hotspot serré et une portée plus que suffisante pour un travail général.

Avertissement: Cette lampe torche m'a été envoyée pour examen sans frais par Fenix. Je n'ai pas été payé pour ce test, et je ne me suis pas retenu de problèmes ou de défauts observés.

Explication sur les classements par étoiles:

  1. - À éviter: la lampe torche de mon téléphone serait un meilleur choix
  2. - Mauvais: défaut ou problèmes importants, de bien meilleures options disponibles au même prix
  3. - Moyenne: quelques défauts ou problèmes
  4. - Bon: recommandé (problèmes mineurs)
  5. - Génial: hautement recommandé

Verdict final

Avantages

  1. Qualité de construction fantastique
  2. Interface utilisateur simple et efficace
  3. La configuration à 2 boutons fonctionne très bien
  4. Performances constantes avec de longues durées d'exécution
  5. Polyvalente et efficace
  6. Conseils de rupture en carbure
  7. Batterie non propriétaire

Les inconvénients

  1. Teinte verte dans les modes bas si vous regardez à la loupe
  2. N'a pas atteint la cote de lumen sur le turbo mais a dépassé les candelas annoncés

5 étoiles : ★★★★★

Fenix ​​est dans le secteur des lampes de poche depuis longtemps, et cela se voit dans la qualité, le design et la fonctionnalité de la Fenix ​​TK16 V2.0. L'objectif d'une 2ème version ou d'un rafraîchissement d'un modèle existant est évidemment de l'améliorer, et Fenix ​​l'a fait. Il est facile de coller des fonctionnalités astucieuses et inutiles sur une lampe standard, de la peindre ou de l'anodiser en noir et de l'appeler «tactique», mais il y a une grande différence entre celles-ci et une véritable lampe torche tactique destinée à des tâches professionnelles comme la TK16 V2.0. De plus, Fenix ​​se tient derrière son produit avec une garantie impressionnante. 

Bien qu'il existe d'autres marques de qualité professionnelle, je n'aurais aucun scrupule à donner cela à un policier, à un garde de sécurité, à un ambulancier, à un pompier ou à tout autre professionnel qui a besoin d'une lampe torche solide, performante et fiable. J'aime vraiment le design (les conseils de rupture sont excellents) et les doubles commutateurs sont correctement implémentés. L'interface utilisateur est simple et serait facile à maîtriser rapidement pour quiconque. La SST70 est un excellent choix pour cette lumière et offre un excellent équilibre entre sortie, éclairage latéral et bonne projection. Elle est parfaitement adapté au pilote et donne une durée d'exécution et une cohérence fantastiques. 
La seule chose pointilleuse est que la teinte est un peu verte en mode bas, mais c'est commun au SST70, et les lumens ont un peu baissé en mode turbo, mais les candelas ont surpassés les exigences et je peux regarder au-delà car elle est toujours très brillante, jet super. Je peux utiliser des batteries non propriétaires. Fenix ​​a livré une lumière très performante et de haute qualité qui porte fièrement la plaque signalétique TK16. 

5 étoiles sur tout le chemin.

Lien vers la page produit de la lampe tactique Fenix TK16 V2.0:

https://www.lampe-torche-fenix.fr/products/fenix-tk16-3100-lumens-double-commutateur-arriere

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.